Olivier Laureau. Entretien avec un dirigeant engagé

Président du Groupe Servier

Diriger le premier groupe pharmaceutique français indépendant, c’est avant tout donner du sens à l’engagement individuel et collectif de 22 000 collaborateurs pour servir une vocation, tout en restant fidèle à ses valeurs. Président du Groupe Servier depuis plus de 6 ans, Olivier Laureau nous parle avec conviction de ses ambitions, au service de la recherche scientifique et médicale.

 

L’engagement de Servier auprès du Conseil Pasteur-Weizmann existe depuis longtemps ; comment expliquer la richesse de la relation ?
Olivier Laureau : Cela fait 25 ans que Servier soutient le Conseil Pasteur-Weizmann, et cet engagement repose sur une conviction commune : pour maximiser les chances de découverte de solutions thérapeutiques pour les patients, il faut développer la collaboration entre scientifiques de très haut niveau. C’est l’opportunité que nous offre Pasteur-Weizmann grâce à cette collaboration avec l’Institut Servier. C’est une grande source de fierté pour nos équipes.
Cette collaboration scientifique est au cœur de la mission d’intérêt général de L’Institut Servier. En travaillant avec le Conseil Pasteur-Weizmann, L’Institut Servier vise à encourager la recherche, développer la connaissance médicale dans le monde et à honorer ceux qui découvrent, ceux qui innovent. Ainsi, le prix Pasteur-Weizmann / Servier, décerné tous les trois ans, récompense un chercheur, un médecin ou un scientifique, dont les travaux sont un grand pas pour l’innovation thérapeutique. La 7ème édition du prix Pasteur-Weizmann / Servier, qui sera officiellement remis le 14 décembre 2022, témoigne de notre engagement dans la durée pour la recherche et pour la science.
Pour moi, et pour tout le groupe, c’est une grande fierté de participer, avec Pasteur-Weizmann, au développement de la connaissance dans le domaine des connaissances thérapeutiques et, en particulier cette année, dans le domaine des pathologies neurodégénératives.

 

Pouvez-vous expliquer pourquoi cette thématique des pathologies neurodégénératives a été choisie ?
Olivier Laureau : L’enjeu est considérable pour notre avenir : une personne sur huit en Europe sera concernée dans sa vie par une pathologie du système nerveux (). Et avec le vieillissement de la population, ce chiffre va encore augmenter. Il est donc absolument essentiel de développer et d’encourager la recherche collaborative dans ce domaine. Cette septième édition met à l’honneur l recherche sur les pathologies neurodégénératives. Chez Servier, nous sommes engagés dans les neurosciences depuis plusieurs décennies et nous concentrons nos recherches sur les maladies neurodégénératives. Les travaux de nos équipes de Recherche et Développement portent sur des pathologies ciblées pour répondre aux besoins médicaux non satisfaits des patients.

 

Qui est le lauréat de ce 7ème prix Pasteur-Weizmann / Servier ?
Je suis très heureux que le 7e prix Pasteur-Weizmann / Servier soit décerné au Professeur Catherine Lubetzki, une grande chercheuse française, reconnue internationalement pour ses travaux dans le domaine des neurosciences et de la sclérose en plaques. Par ce prix, le jury a choisi d’honorer non seulement une chercheuse brillante, mais aussi une grande clinicienne, qui prête une attention toute particulière aux patients. Être à l’écoute des patients, et de leur famille la nourrit dans ses travaux de recherche et lui permet d’identifier les solutions thérapeutiques dont les patients ont vraiment besoin. Cela résonne pleinement avec la vocation du groupe Servier : être engagé pour le progrès thérapeutique au bénéfice des patients.
Je fais le vœu que ce prix, qui récompense l’excellence de la recherche scientifique, suscite des vocations auprès des futurs chercheurs. Qu’ils aient à cœur la passion de découvrir des solutions thérapeutiques innovantes, pour soigner des patients et sauver des vies.

 

Sources : OMS, EBC (European Brain Council), INSERM, Institut du Cerveau – ICM, FRC (Fédération pour la Recherche sur le Cerveau), UNAFTC (Union Nationale des Associations de Familles de Traumatisés Crâniens et cérébro-lésés), École des neurosciences de Paris.
https://institutducerveau-icm.org/fr/chiffres-cles/